liberté,marx,socialisme,droit de l'homme,communisme,humanité,révolution,conscience,humanisme


Sergueï Sokolov, un grand ami de Cuba
Posté le 20 / 09 / 2012

Le maréchal Sergueï Léonidovitch Sokolov, qui apporta une contribution inestimable à la capacité de défense de son pays, est décédé le 31 août à l’âge de 101 ans. Grand ami de Cuba, le maréchal Sokolov se distingua par son engagement et son soutien indéfectible à notre Révolution.

« Un ami fidèle et solidaire, un militaire honnête et simple ». Ainsi le qualifia le général d’armée Raul Castro Ruz – auquel le lia une longue amitié –, en le décorant, en 2006, au nom du peuple cubain, de l’Ordre de Carlos Manuel de Céspedes, l’une des plus hautes décorations de la République de Cuba.

Le maréchal Sokolov se vit également décerner l’Ordre de Playa Giron et les médailles du 20e et du 30e Anniversaire des Forces armées révolutionnaires (FAR), entre autres distinctions. Sergueï Sokolov visita notre pays à plusieurs reprises pour connaître notre réalité et échanger des vues avec des officiers et des combattants des FAR.

Accompagnés par Raul et Vilma, de gauche à droite, le maréchal Sergéï Sokolov et son épouse Maria, et le maréchal Dimitri Yazov et sa femme Enma. Pendant la Crise d’Octobre, Yazov fut chef d’un régiment soviétique d’infanterie motorisée à Holguin, et en 1987 il remplaça Sokolov à la tête du ministère de la Défense. (Photo prise le 2 février 1997 durant leur visite à Cuba).

Sa participation à la Seconde guerre mondiale, sa fidélité et son dévouement envers son pays décuplèrent son prestige. Le maréchal Sokolov fut nommé héros de l’Union soviétique en 1980.

Le maréchal Sokolov avait un parcours impressionnant. Tankiste de métier, il fut nommé ministre de la Défense de l’ancienne Union soviétique en 1984, poste qu’il occupa jusqu’en 1987. Plusieurs responsabilités lui furent confiées. Il fut nommé conseiller du ministre de la Défense. Il était outre membre du Parti communiste de l’Union soviétique (PCUS), du Comité central et du Bureau politique, ainsi que député du Soviet suprême (le plus haut organe législatif).

Pour ses cent ans, le président russe Dimitri Medvedev lui décerna l’Ordre d’Alexandre Nevski, destiné à récompenser les officiers de l’Armée rouge.

Cérémonie pour le 40e anniversaire de la création de l’Armée centrale, le 14 avril 2001. De gauche à droite, le généraux de corps d’armée Alvaro Lopez Miera, chef de l’État-major général, et Joaquin Quinta Solas, à l’époque chef de l’Armée du Centre ; le commandant de la Révolution Ramiro Valdés Ménendez, le maréchal de l’URSS Sergueï Sokolov, le général d’armée Raul Castro, les commandants de la Révolution Juan Almeida et Guillermo Garcia, ainsi que Jaime Crombet, alors vice-président de l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire.

Aux obsèques du maréchal Sokolov, qui ont réuni plusieurs centaines de personnes, le président Vladimir Poutine a envoyé une couronne de fleurs en signe de respect pour l’homme qui consacra sa vie à son pays. La cérémonie, qui a eu lieu le 3 septembre dernier, s’est déroulée en présence de plusieurs dirigeants de la Fédération de Russie, dont Nikolaï Patrouchev, secrétaire du Conseil national de sécurité, et Anatoli Serdioukov, ministre de la Défense, qui avait qualifié Sokolov de « véritable patriote, soldat courageux et chef talentueux », et de « brillant exemple de fidélité au serment et au devoir militaire dans les meilleures traditions du corps d’officiers de la Patrie ».

Parmi les nombreuses couronnes offertes en souvenir du légendaire maréchal de l’URSS figurait celle du général d’armée Raul Castro Ruz, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, comme un témoignage de l’étroite amitié qui le lia à notre pays.

Pendant 75 ans de sa vie héroïque, Sergueï Léonidovitch, fut accompagné par Maria Samoilovna, décédée trois jours avant lui, et à laquelle on a rendu les honneurs avec son époux. Cette femme avait aussi tissé de profonds liens d’amitié avec Cuba, qu’elle considérait comme sa deuxième patrie.